Lexique

Capacités phroniques : il s’agit des capacités universelles de la conscience qui sont
renforcées par la pratique de la sophrologie.
Alfonso CAYCEDO, neuropsychiatre fondateur de la sophrologie, en décrit 31.

Parmi : Le rythme sommeil et réveil, Le sentiment, La mémoire,
La pensée, Le langage, La communication, L’imagination, L’émotion,
L’affectivité, La sociabilité ou La volonté.

On notera avec intérêt que les capacités renforcées par la sophrologie
rejoignent les compétences psycho-sociales identifiées dans la charte
des compétences de l’OMS comme compétences à acquérir.
Notamment : Savoir gérer ses émotions, Savoir gérer son stress, Avoir
conscience de soi, Savoir prendre des décisions ou Avoir de l’empathie
pour les autres.

Pratique supervisée : la supervision désigne un échange entre pairs par
lequel un praticien de la relation d’aide partage ses pratiques, expose ses
doutes ou ses difficultés, et trouve des solutions en prenant conscience de
ses limites. La supervision répond au principe fondamental de la sophrologie
appelé « réalité objective ».

Sophrologie : Du grec SOS : état de ce qui est sain, harmonie, PHREN : conscience mais aussi cœur et âme, et LOGOS : science ou étude, la sophrologie est une discipline des sciences humaines et sociales qui favorise la résolution de désordres (physiologiques et existentiels) par l’étude des faits de conscience dans une approche phénoménologique.
Elle permet de développer une personnalité plus harmonieuse, par la conscience de soi et le renfort des structures positives de l’être.
Elle repose sur des principes fondamentaux évoqués sur ce site, dont le schéma corporel comme réalité vécue, l’entrainement, la réalité objective, l’alliance, le principe d’action positive et l’adaptabilité.

Le geste de la plante : désigne la façon spécifique dont chaque fleur ou plante pousse et croît. Cette notion est particulièrement bien décrite dans l’ouvrage de Pascale MILLIER « les fleurs de Bach ».