Philosophie

ut conscientia noscatur (pour que la conscience soit connue)

Organisation personnelle et dynamique de notre vie psychique, la conscience est, selon
la pensée de HUSSERL, une « structure de l’être qui lui réserve un devenir ».
Cette phrase nous permet de saisir le contenu philosophique et
méthodologique de la sophrologie.

Dynamique, c’est-à-dire en mouvement, notre conscience l’est en effet,
puisque la connaissance et la compréhension que l’on a de soi et des
autres varie avec nos expériences de vie et s’enrichie de nos apprentissages.
Cette conscience des choses qui nous entoure est modelée par nos
perceptions et sensations. Elles impactent la représentation que l’on
se fait des situations (ce que l’on appelle « signifier le réel »).

Nous pensons ces représentations, et notre pensée à l’appui de nos
émotions inspire nos comportements. Ainsi, nos représentations
déterminent nos croyances, et structurent notre façon de concevoir
autant que de croire en nos perspectives futures, c’est-à-dire de mobiliser
nos énergies pour nous inscrire dans un projet de vie qui « nous réserve un devenir ».

La sophrologie nous enseigne que « toute action positive* dirigée vers la conscience se répercute
positivement sur tous les éléments du psychisme » (Alfonso CAYCEDO). Aussi ses méthodes et
protocoles visent avant tout à nous faire expérimenter des perceptions positives, nous connectant
à nos ressources personnelles, les renforçant à la force de l’entrainement.

Nous accédons ainsi à une certaine dimension de notre monde intérieur et le vivons par la perception du corps, la création d’image ou la réminiscence de faits passés. L’écoute des sensations ainsi vécues renforce la conscience que l’on a de soi et favorise le développement de nos capacités*, notamment de mémoire, de pensée, de sommeil, de concentration, d’apprentissage, de création mais aussi de sociabilité pour une meilleure confiance en soi.

En révélant nos potentialités, la sophrologie nous permet de les exploiter au mieux de nos intérêts et de nos attentes, devenant en cela un moyen d’épanouissement personnel.

Expérience personnelle intérieure, elle offre à chacun de donner du sens à ses actes. La sophrologie signe un état qui permet à l’individu, à n’importe quel âge de la vie, d’accepter les changements et de grandir au plus près de lui-même, acteur au cœur de son projet de vie dans un monde en perpétuel devenir.